Pic épeiche

Dendrocopos major

  Ordre : Piciformes

  Famille : Picidés

  Genre : Dendrocopos

  Espèce : major

  Taille : 24 cm

  Envergure : 34 à 39 cm.

  Poids : 70 à 98 g

  Longévité : 11 ans


Identification :

C'est le plus commun et le plus répandu des pics bigarrés dans son aire de répartition.

Son plumage est noir et blanc et le bas-ventre rouge vif. Chez le mâle, un carré rouge est présent sur la nuque tandis que chez la femelle la calotte est entièrement noire. Les jeunes ont la calotte entièrement rouge, souvent striée, ce qui peut parfois porter à confusion avec le Pic mar.

Le dos est noir sauf une grande tache blanche visible de chaque côté.

Le bec puissant et pointu est noir. Les yeux sont foncés, entourés d'une fine bande blanche.

La langue des pics épeiches est effilée, très longue, visqueuse et pourvue de nombreux corpuscules, dont l'extrémité petite, plate et pointue, est ornée de petits crochets. Elle peut-être projetée loin en avant.

Les pattes et les doigts zygodactyles sont grisâtres. Les tarses sont courts et les doigts pourvus d'ongles solides et recourbés. Deux sont dirigés en avant et deux en arrière, ils leur permettent de grimper facilement aux arbres tout en prenant appui sur les plumes de la queue, excessivement robustes.

 

 

Chant :

Le pic épeiche a pour cri typique une note explosive courte, sèche et haut-perchée "Kix". Il émet aussi des "chick" plus doux et plus bas.

Contrairement aux oiseaux chanteurs, le pic épeiche utilise les tambourinages comme moyen de communication, notamment pendant les parades territoriales de février à mai. La cadence est de 5 à 20 coups de bec par seconde avec une fréquence de 5 à 6 tambourinages par minute. Un mâle non accouplé peut tambouriner jusqu'à 600 fois par jour.

 

Habitat :

Le pic épeiche vit dans les forêts et les zones boisées de toutes sortes, les haies d'arbres, les vergers, les parcs et les grands jardins.

 

Comportement :

Le pic épeiche se nourrit plutôt dans les arbres, sur les troncs et les grandes branches. Il peut aussi se nourrir sur le sol, mais c'est plus rare. Il ne s'éloigne jamais des arbres. Il travaille en allant vers le haut du tronc, mais aussi d'un côté à l'autre, tapant dans l'écorce pour extraire la nourriture des crevasses avec le bout de sa langue collante. Il tourne autour du tronc, sans doute pour ne pas se laisser observer.

Les vols de parade sont effectués par les deux adultes. Ils volent en décrivant des spirales, et ensuite, ils se posent très près du tronc avec les ailes semi-ouvertes et tremblotantes.

 

Vol :

Le pic épeiche a un vol puissant et ondulant.

 

Nidification :

Nid : la femelle édifie un petit joyau d'herbes fines coupées et de racines entrelacées, tissées de soies d'araignées, de cocons, de crins et de fils. Elle le garnit de laine, de duvets végétaux et de plumes et dissimule les formes extérieures en incorporant du lichen aux parois. Le Chardonneret élégant niche dans les arbres vers la pointe d'une branche, parfois dans les haies, à une hauteur de 2 à 10 mètres.

La femelle dépose de 4 à 5 oeufs blanc bleuté, tachetés de foncé, violet ou rose. L'incubation dure environ de 12 à 14 jours, et commence à la ponte du troisième oeuf. La femelle assure seule l'incubation. Elle est nourrie par le mâle au nid pendant toute cette période.

Les deux parents nourrissent les jeunes avec un mélange de graines et d'insectesLes jeunes   quittent le nid au bout de 13 à 16

jours, et les parents les nourrissent encore pendant une semaine.

 

Régime :

Ce pic a une nourriture très variée, constituée de petits invertébrés, de graines et de fruits. A la bonne saison,

il consomme essentiellement des insectes qu'il trouve en explorant les troncs et les branches, et le lichen des

acacias à l'arrière saison. Il ne dédaigne pas les nichées d'autres cavernicoles telles les mésanges.

 

Protection menaces :

Le pic épeiche est commun et largement répandu, mais la déforestation est la menace la plus importante qui pèse sur lui.